• 39 bis rue Renaudat 24130 Prigonrieux
  • 05.53.61.60.13
  • asso.qdc@wanadoo.fr

INTRODUCTION

Le cœur de notre métier est avant tout d’aider les personnes les plus éloignées de l’emploi à retrouver une situation sociale et professionnelle stable. Les profils que nous croisons sont aussi nombreux que variés, c’est pourquoi il nous faut nous réinventer chaque jour pour permettre à ces personnes de pouvoir réaliser leur choix de vie dans les meilleures conditions possibles.

Photo d'entretien d'un salarié avec Sylvie au jardin

AVANT LE CONTRAT

Les profils des personnes amenées à signer un contrat d’insertion sont nombreux, mais l’objectif reste le même : aider les personnes les plus éloignées de l’emploi à s’insérer socialement et professionnellement. Jeunes en difficulté, bénéficiaires des minima sociaux, chômeurs en fin de droits, accidentés de la vie, sortis de prison, personnes isolées : les profils sont vastes et les histoires encore plus. Mais ils ont pour point commun de vouloir retrouver une place digne dans la société, et ce par le biais du travail. Leurs prescripteurs (assistante sociale, conseiller pôle emploi, etc) peuvent alors les présenter à des Ateliers Chantiers d’Insertion (ACI) ou des Entreprises d’Insertion (EI) afin de lancer une procédure d’insertion. Passées les étapes de recrutement, le salarié se retrouve en Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI).

PENDANT LE CONTRAT

Photo d'entretien d'un salarié avec Béatrice à la Recyclerie

Une fois que le salarié a signé son CDDI, une nouvelle étape d’insertion commence. Place maintenant à la remise au travail et à l’accompagnement. Sur son poste de travail, le salarié va apprendre ou réapprendre les habitudes de travail, et le savoir être qui va avec. Sur le terrain, il est accompagné des encadrants techniques qui sont là pour le ré-acclimater à une ambiance de travail en entreprise, lui apprendre à prendre de l’autonomie et se comporter comme un professionnel. A côté de ça, il y a également un accompagnement socio-professionnel réalisé avec les Assistantes Socio-Professionnelles (ASP). Cet accompagnement cherche quant à lui à établir un projet professionnel, et à faire tomber les barrières sociales qui peuvent freiner le développement de ce projet professionnel.

Compétences générales

Tout au long de son contrat, chaque salarié va apprendre de nouvelles compétences. Il y a bien entendu des compétences propres à chaque support, mais on peut tout de même lister des compétences générales, propres au monde du travail en général.

Sécurité : être réactif, être attentif aux autres, respecter les consignes de sécurité, adapter les postures de travail aux activités, faire attention à sa santé, adapter ses vêtements de travail aux activités, repérer les dysfonctionnements et transmettre l’information, respecter son outil de travail et celui des autres, entretenir les outils, adapter sa conduite selon le véhicule utilisé, porter les équipements de protection individuelle nécessaires à l’activité effectuée, libérer les issues de secours et le matériel de sécurité, porter la tenue réglementaire de sécurité.

Savoir être : Respecter les horaires, être assidu, comprendre les consignes, mémoriser et respecter les consignes, s’informer des tâches à réaliser, accepter les consignes et les contraintes liées au travail et à l’organisation, accepter les changements et/ou une adaptation du poste en raison des besoins et de la demande, avoir conscience des contraintes imposées par les clients, savoir anticiper, faire preuve d’initiative, reconnaître ses compétences et ses limites, s’intégrer dans une équipe, faire preuve d’esprit d’équipe, respecter les hiérarchies, accepter les remarques et les conseils, respecter ses collègues de travail, être courtois avec les clients, faire preuve de dynamisme et de rapidité, être observateur, être autonome, être consciencieux, être minutieux, avoir de la dextérité manuelle, savoir rendre compte des dysfonctionnements et de l’état des stocks, être présentable, être polyvalent.

APRÈS LE CONTRAT

Il y a plusieurs sorties possibles après un CDDI. Le but premier d’un ACI est de permettre aux personnes dans le besoin de retrouver un cadre de vie et de travail « normal ». Ainsi, si le salarié peut sortir avec un contrat de travail, ou bien une formation adaptée à son projet professionnel, l’objectif est rempli. Il est aussi possible que le salarié ait besoin d’une étape supplémentaire dans son parcours d’insertion et passe alors par une EI, ce qui le rapproche encore plus du monde du travail, mais qui lui fait toujours bénéficier d’un accompagnement. Malheureusement il est aussi possible que le projet n’aboutisse pas. Le salarié se retrouvera alors au chômage, et sera considéré comme un demandeur d’emploi « classique », avec les droits qui vont avec.

TÉMOIGNAGES

Nicolas

Bonjour, je m’appelle Nicolas, je travaille au Jardin depuis maintenant un an et demi, et j’arrive à la fin du processus. Je vais embaucher en janvier chez un menuisier escaliateur dans le cadre d’un contrat de formation de 4 mois, puis un CDD, puis si tout se passe bien un CDI. Je pense que c’est un métier qui me convient bien car j’aime le bois et la fabrication. Et tout ceci n’aurait pas été possible sans les personnes de l’association qui m’ont aidé à m’ouvrir et à évoluer tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel. Et quant aux études d’ingénieurs que j’ai faites, qui sait si dans les 10 ou 15 ans je ne serai pas dans un bureau d’études en train de dessiner les nouvelles machines de menuiserie, mon expérience dans ce métier devenant alors un atout décisif.

Abdelaziz

Bonjour, c’est Abdelaziz, je suis au Jardin depuis début juin. Avant de venir, j’avais eu une petite expérience dans le secteur agricole (vignes, ramassage de fruits). Depuis trois mois, je travaille selon le planning de l’association c’est-à-dire soit sur les chantiers extérieurs, soit au jardin et également au laboratoire. Depuis mon enfance, j’ai eu l’occasion de pratiquer plusieurs sports comme la course et le football qui est devenu ma passion. J’ai souhaité m’orienter vers le sport en général. Bonne nouvelle, j’ai été admis à la formation BP JEPS APT (sports et activités pour tous) qui commence dans quelques jours.

Joseph

Bonjour, je m’appelle Joseph, j’ai 40 ans. J’habite à Lalinde et je suis à la recherche d’un logement pour me rapprocher de Prigonrieux (à bon entendeur !). Ce contrat me permet de continuer à travailler dans mon domaine : l’agriculture et d’apprendre des choses sur le maraîchage. Je suis polyvalent et je participe à l’entretien des machines et des véhicules. Je suis en train de passer le CACES nacelle et le permis B. Je recherche un emploi dans l’agriculture ou dans les travaux publics.